Impact de la conjoncture actuelle

La mondialisation depuis la fin des années 80 a permis aux marchés publics de rester compétitifs et de se fournir chez des fournisseurs hors du territoire. Seulement cette dépendance de l’autre est un problème quand les équilibres mondiaux sont menacés.


Ukraine , marchés publics , achats


C’est le cas depuis quelque temps, entre la pandémie qui a retardé des livraisons, la flambée des prix des matières premières et la récente invasion de l’Ukraine par la Russie pose de nombreux problèmes dans la commande publique. En effet, à commencer par les matières premières notamment dans le domaine du BTP (qui touche la plupart des marchés publics). L’acier par exemple a vu son prix augmenter de 50 % depuis quelques mois, tout comme le bois, le cuivre et le zinc. Ces prix en hausse ne permettent pas aux entreprises de livrer dans les délais et ainsi de respecter les accords lors de la passation du marché.



international , commande publique

Récemment, l'invasion de l’Ukraine a fermé la porte à de nombreuses entreprises françaises se fournissant en Russie. Le pire étant les sanctions économiques qui condamnent tout échange avec ces pays, poussant alors les entreprises à stopper certains chantiers et à surveiller de près si une personne tierce de leurs organisations ne serait pas en lien avec l’un des pays concernés. (Brisant ainsi la chaîne de production en interne)



Les aménagements mis en place :

matières premières , marchés publics

L’état et les acheteurs conscients de ses problèmes tentent de régler les problèmes logistiques que posent ces crises. Tout d’abord pour le prix des matières premières, une révision de l’offre des collectivités afin de débloquer des fonds pour permettre aux entreprises de se fournir et de s’adapter aux prix du marché. Concernant les délais de livraison, un aménagement est aussi mis en place pour éviter tout arrêt de chantier encore en cours. Les entreprises faisant face à ce genre d’imprévues, peuvent invoquer le droit au cas de force majeure qui les protègent en cas d’éléments externes venant entacher au bon déroulement du marché. (Ici pénuries, hausse des prix, impossibilité de se fournir)


Face à cette insécurité grandissante sur les marchés publics, de nombreux acheteurs mettent en garde sur les fournisseurs que choisissent les entreprises. On voit ainsi une tendance se dessiner sur du moyen-long terme : celle de revenir à des fournisseurs et des entreprises locales permettant ainsi de limiter la dépendance des échanges avec des pays en conflits (ou éviter de subir une montée des prix).



nohrcon , formation , marché publics




sources :

https://www.weka.fr/actualite/commande-publique/article/guerre-en-ukraine-et-impacts-sur-la-commande-publique-147890/


http://www.itineraires-avocats.fr/2021/06/02/marches-publics-et-crise-des-matieres-premieres-quelles-sont-les-preconisations-du-ministere-de-leconomie/